Fabrication de bière artisanale

Les clés pour préparer une bière de qualité : le choix des bons ingrédients, un savoir-faire … et de la passion !

Le malt et le houblon sont les principaux ingrédients. On peut également ajouter des épices ou des fruits.

La première étape consiste à concasser le malt. Ce concassage permet d'écraser l'amande du grain pour rendre l'amidon accessible.

Ce grain concassé est ensuite mis à tremper dans de l'eau chaude. C'est ce qu'on appelle l'empâtage. L'empâtage permet une protéolyse et une hydrolyse de l'amidon en maltose et en maltodextrines. Le maltose est le sucre fermentescible qui sera consommé par les levures durant la fermentation. Les maltodextrines sont un autre type de sucre, non fermentescible, qui confère à la bière son épaisseur et sa rondeur.

L'empâtage dure en moyenne entre 1h00 et 1h30. On obtient un jus sucré. Ce jus sucré passe ensuite dans la chaudière d'ébullition. Cette étape permet de stériliser le jus sucré en le cuisant.

C'est également durant cette étape que sont ajoutés les houblons. Il en existe de 2 types :

  • Les premiers confèrent à la bière son amertume. Ils doivent bouillir suffisamment longtemps pour libérer les acides alpha qui doivent ensuite être transformés par la haute température en composés amérisants.
  • Les autres houblons sont aromatiques, ils sont ajoutés en fin d'ébullition. Ils n'ont pas le temps de libérer d'amertume, par contre, ils donnent à la bière des parfums et des arômes floraux, herbacés ou encore d'agrume.

On obtient alors le moût qui est ensuite refroidit et entonné en tank de fermentation.

Les levures sélectionnées sont ajoutées dans le tank de fermentation. Une fois qu'elles auront consommé tout l'oxygène présent, elles passeront en mode fermentaire. Là, elles dégraderont le maltose pour produire de l'alcool et du gaz carbonique. Les levures produisent également différents composés aromatiques qui viennent compléter la gamme d'arômes déjà apportés par les malts et les houblons.

Une fois tout le sucre fermenté, les levures tombent au fond du tank. Pour faciliter cette sédimentation, les tanks sont réfrigérés. C'est la clarification. La clarification permet d'obtenir une bière translucide et limpide.

La bière est ensuite conditionnée et passe en garde chaude (on appelle ça également la refermentation bouteille). Cette refermentation permet de gazéifier la bière dans la bouteille. De consommer l'oxygène présent dans la bouteille et donc de permettre à la bière de se conserver dans les meilleures conditions. La bière est alors prête à être consommée!

Envie de voir en pratique comment tout cela se passe ? Participez à l’un de nos brassins pédagogiques !

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.